PRENEZ RENDEZ-VOUS ICI GRATUITEMENT
PREMIÈRE VISITE GRATUITE Téléphone gratuit 0800-910880

Implantologie dentaire et types d’os

Implants et types d'os

Implantologie dentaire et types d’os, il est important de bien évaluer la matière osseuse disponible de chaque patient avant la pose d´implants dentaires. Notre chirurgien dentiste, le Docteur Vieira, des cliniques Propdental Barcelona le sait bien. Il analyse en profondeur la qualité de l´os avant la pose d´implants dentaires.

Implants et types d'os

Implantologie dentaire et types d’os: classification

Il existe une classification du type d´os établie par Branemark et Alberktsson. Cette classification définit la qualité osseuse (la densité de l´os) et la quantité osseuse (le degré de résorption de la crête alvéolaire).
1-Implantologie dentaire et types d´os : la qualité osseuse.
La qualité osseuse est donc évaluée en fonction de la densité de l´os du maxillaire. Voici les différents types osseux :
-Os type 1 : La majeure partie de l’os maxillaire est compacte et homogène.
-Os type 2 : Une épaisse couche d’os compact entoure un noyau osseux spongieux dense.
-Os type 3 : la couche osseuse corticale périphérique est mince mais entoure un noyau osseux médullaire dense.
-Os type 4 : L’os cortical est très mince et il entoure un os spongieux de mauvaise qualité et peu dense.
2-Implantologie dentaire et types d´os : la quantité osseuse
La quantité de matière osseuse est évaluée en fonction de la résorption osseuse. Les types osseux des patients sont classés de la façon suivante:
-Os type A : la crête alvéolaire est presque complète. La résorption est dite minime.
-Os type B : la résorption de la crête alvéolaire est peu importante. La résorption est dite modérée.
-Os type C : la résorption de la crête alvéolaire est complète, elle atteint l’arc basal. on parle de résorption marquée ..
-Os type D : il y a un début de résorption de l’arc basal. La crête alvéolaire a disparu. On observe également un début de résorption de l´os basal.
-Os type E : on parle de résorption extrême de l’arc basal. C’est le cas le plus extrême qui présente une résorption osseuse basale.

La perte de dents après des caries ou des maladies parodontales est très fréquente. Il s’ensuit alors un processus naturel de résorption de la crête alvéolaire, indépendamment de l’âge, du sexe ou de la santé du patient.

Cette résorption est quatre fois plus importante pour le maxillaire inférieur que pour le maxillaire supérieur. Elle est aussi plus rapide pendant la période de 6 mois à 2 ans qui suit l’extraction. Ce processus peut se poursuivre tout au long de la vie du patient. Cette résorption peut être aggravée par la compression provoquée par l’utilisation de prothèses amovibles.

D’autre part, l’âge est un facteur d’altération qui affecte aussi le volume et la densité osseuse. Les maladies comme l’ ostéoporose provoquent, à partir de 50 ans, une perte de matière minérale osseuse continuelle. Elle est plus importante chez les femmes que chez les hommes.

À propos de l'auteur:

Licenciado en odontología. Se ha especializado con el Máster en Cirugía e implantología por la Universidad de Barcelona, y completó su formación con el Diploma de Estudios Avanzados en la Facultad de Odontología de la misma Universidad.

Licenciado en Odontologia 1996-2001
Master de cirugía bucal e implantología bucofacial, Facultad de odontología, Universidad de Barcelona 2001-2004
Diploma de estudios avanzados del Doctorado con clasificación de excelente 2006.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Sommaire